Accueil > Société > A quand les travaux de construction des routes modernes annoncées par Bangui ?

A quand les travaux de construction des routes modernes annoncées par Bangui ?

Des panneaux publicitaires géants au centre ville de Bangui © Hippolyte Donossio

Réalité ou fallacieuse promesse électorale ? En tout cas, tout semble dire maintenant qu’il s’agit d’une promesse fallacieuse faite par le régime de Bangui, faisant état de la reconstruction des avenues des martyrs et Boganda, par l’aide de la coopération chinoise.

C’était en janvier dernier que Bangui a fait mousser cette nouvelle. En plaine période préélectorale. Des techniciens chinois étaient dépêchés, sous un soleil ardent, faisant l’expertise des lieux. Des affiches géantes, longeant ces deux avenus et montrant leur future beauté, font croire au centrafricain Lambda que « si Bozizé réussit à réaliser cet ouvrage sous son mandat, il sera Un vrai Président, comme l’a été Jean Bedel Bokassa ».

Seulement, les jours passent, et l’horizon ne semble toujours pas proche.

Le « collage » des avenus à Bangui sont mieux !

Fort est de constater que la semaine dernière, les agents de travaux publics ont envahi l’avenu des Martyrs, pour procéder au collage de cette route. Une honte ?!

C’est un avenu qui devrait faire la fierté du pays, mais dommage que cette route se trouve dans un état de dégradation avancée. Ceci devant les milliardaires centrafricains avec voitures en vitre fumée pour des millions de Francs CFA.

A quand le calvaire des routes en Centrafrique ?

Entre les ponts qui s’écroulent en désordre et les routes qui deviennent maintenant les Awalés (Kissoro en Sango), le centrafricain peut se dire qu’il vit maintenant dans un pays abandonné ?

Il est certes vrai que le pays vient à peine de sortir des conflits armés qui ont énormément pesé sur son économie, mais des efforts doivent être faits dans ce secteur, qui constitue l’un des piliers de l’économie centrafricaine.

Mais si l’on en croit à la Directrice générale du fonds routier centrafricain, le peuple doit encore souffrir. Pour construire une route goudronnée d’un kilomètre, il faut Un Milliard de Francs CFA ! Cette somme fait croire qu’il n’y a plus rien à faire dans un avenir proche, sauf, aide extérieure, vu que le président Bozizé ne cesse de se plaindre toujours que « la caisse de l’Etat est vide ».

Publicités
Catégories :Société
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :