Accueil > Politique > Bangui cherche à protéger les personnalités politiques centrafricaines mis en cause dans l’affaire Telsoft ?

Bangui cherche à protéger les personnalités politiques centrafricaines mis en cause dans l’affaire Telsoft ?

Fidèle Gouandjika à gauche et Thierry Maleyombo à Droite, concernés par l'affaire Telsoft

Des informations ont été publiées la semaine dernière par les medias à Bangui, faisant état de la mise sous surveillance judiciaire de certaines personnalités politiques centrafricaines, dans l’affaire Telsoft où plusieurs millions de l’Etat centrafricain ont été détournés. Il s’agit de Fidèle Ngouandjika, Ministre du développement Rural, Thierry Savonarole Maléyombo, ministre sortant des télécommunications et, Abdallah Kadre, ministre délégué sortant des finances.

Les manœuvres de Bangui

Dans un Communiqué de presse publié le 16 septembre par le Directeur des Affaires Juridiques du Ministère des Finances, Rufin Théophile Lanzou, une autre personne serait la pièce de ce détournement. Il s’agit de Grégory Duffosse de nationalité française, qui a été mis en cause pour avoir encaissé en son nom un chèque d’une valeur de 50.000.000 de FCFA pourtant destiné au Trésor public centrafricain.

Par ailleurs, le ministère des finances a porté plainte contre Grégory Duffosse. Selon le ministère, ce comportement est constitutif de détournement de denier public, de faux et usage de faux.

Or peu avant le 14 septembre, c’est le ministère de la justice qui tente d’expliquer les faits à sa manière. Dans un Communiqué du Procureur de la République Alain Tolmo, il avait confirmé l’arrestation de Grégory-Michel Jean-Claude, Directeur Général de TELSOFT GATEWAY Centrafrique suite à une enquête judiciaire menée par la Section des Recherches et d’investigation (SRI), à Bangui. Le Procureur conclut en disant que l’enquête en cours s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la corruption et la moralisation des comportements individuels et collectifs.

Il n’ya jamais de fumée sans feu

L’on se souviendrait dans les deux semaines écroulées, ces personnalités citées ci haut, ont eu une véritable douche froide et se sont vus coller tous les titres du monde par les medias tant à Bangui, qu’à l’étranger. Eux également qui se sont lancés dans des campagnes d’autodéfenses.

Ce qui est là, ces personnalités n’ont pas exclut le fait qu’ils ont été auditionnés par le procureur de la République dans une affaire « qui n’a rien à voir avec l’affaire Telsoft, ni à l’audit du ministère des télécommunications », selon les termes du ministre Gouandjika, dans une interview accordée à radio Ndeke Luka, le 31 août dernier. Lui Gouandjika, qui a d’ailleurs confirmé dans cette interview, la levée de son humilité, par le Président de la République, « pour cette affaire qui demeure strictement confidentiel », a-t-il expliqué à nos confrère, se dit « attendre toujours les résultats de cet audit ».

« Il ne va pas tarder à  pleuvoir, car le ciel politique centrafricaine est menaçant »

Ces manœuvres de Bangui amène à penser que ce n’est-il pas une manière pour elle d’aider à « garder le calme et à ne pas céder aux manipulations qui ne tiennent pas compte de l’état d’avancement du dossier », comme l’a souligné le communiqué du procureur ?

Tout compte fait, « il ne va pas tarder à  pleuvoir, car le ciel politique centrafricaine est menaçant », se réjouit un observateur de la vie politique centrafricaine.

Catégories :Politique Étiquettes : ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :