Accueil > Politique > Au nom de Patassé, du FARE et des élections Bonjour le désordre !

Au nom de Patassé, du FARE et des élections Bonjour le désordre !

Les obsèques officielles de l'ex président Ange Félix Patassé

L’annonce le 12 août 2011, du retrait de la Mouvance Patassé (Un mouvement politique appartenant à l’ex président défunt Ange Félix Patassé), par Mouamar Bengue Bossin, est un véritable coup dur pour l’opposition politique centrafricaine regroupée au sein du Front pour l’annulation et la reprise des élections du 23 janvier 2011 en Centrafrique. Aussitôt contestée par l’ex porte parole du défunt président Guy Simplice Koudégué appartenant également à la mouvance, cette décision aura certainement des effets très négatifs quant à position de l’opposition qui est celle d’annuler et de reprendre les élections en Centrafrique.

Un désordre organisé dans le clan Patassé

La mouvance Patassé, branche Bengue Bossin, pense pour lui qu’il ne s’agit plus de reprendre ces élections, car il n’y a plus de candidat Patassé, donc par conséquent, « qui présenter s’il y aura une nouvelle élection ? ». Elle demande cependant à l’opposition de l’emboiter le pas et sera disponible à jouer la médiation entre l’opposition et le pouvoir. Autre révélation, est que la mouvance affirme accepter que des élections législatives anticipées soient organisées mais en ne touchant pas le Président François Bozizé dans son deuxième et dernier quinquennat à la tête de la Centrafrique.

Guy Simplice Koudégué, connu par « sa gueulade », conteste mordicus cette prise de position et affirme que « cela n’engage que son auteur et sa suite ». A en croire le porte parole Délégué du FARE, il n’est pas question de tendre la main d’un mendiant, et « ceux qui veulent des postes de responsabilité n’ont qu’à adresser une demande d’emploi au Président François Bozizé ».

Guy Simplice n’a toujours pas changer de position depuis toujours et continue de crier haut et fort que « c’est Bozizé et sa famille politique qui ont tué le Président Patassé ».

 Et crack… Le FARE est désormais cassé !

Une rencontre entre les membres de l'opposition et le médiateur de la République à Bangui (Juin 2011)

A dire vrai, « l’opposition ne doit plus compter s’il s’agit de reprendre les élections en Centrafrique », d’après une source proche du parti au pouvoir le KNK. Malgré que tellement critiqué par l’opinion nationale et internationale sur ces élections, Bozizé et sa suite continuent de faire leur petit bonhomme de chemin.

La nomination de deux membres de l’opposition dans le nouveau gouvernement, la divergence entre l’ancien membre de l’Union des forces vives de la Nation (UFVN) Me Henri Pouzere et les membres du FARE et cette nouvelle prise de position de la mouvance Patassé, laisse croire désormais que « Tout est fini pour le FARE » et qu’effectivement que le « le FARE est cassé ».

Tout est fini l’opposition doit seulement repartir à l’entrainement

La déclaration d’un commissaire européen lors de la table ronde de Bruxelles, « nous savons que les élections s’étaient déroulées dans des mauvaises conditions, c’est qui est d’ailleurs commun aux pays africains post-conflits, ne doit pas être un facteur à refuser de l’aide à ce pays qui fait partie des plus pauvres de la planète », pourrait être un soutient à ce régime « mal élu », selon l’opposition. Cette position faisait figure déjà dans le tristement célèbre d’un rapport de l’institution européenne que l’opposition utilise toujours pour ses revendications. Ce rapport critique à fond les élections du 23 janvier 2011 en Centrafrique.

Mais si l’on parcourt tous les textes du rapport, on s’apercevra qu’il s’agit d’un rapport interne à l’Union européenne qui ne doit que tirer la leçon de sa participation dans ces ratés des élections.

S’il s’agissait de reprendre les élections, cela doit être fait avant l’investiture du Président Bozizé le 15 mars dernier. Toute porte à croire que le combat actuel de l’opposition est un combat perdu à l’avance, vu que les missions onusiennes en bon et due forme s’effectuent en Centrafrique, Bozizé est invité dans des réunions internationales et qu’il n’y ait pas de pression internationale pour

De G. à D. Me Nicolas Tiangaye et Martin Ziguélé, les désormais leaders du FARE après le décès du Président Patassé

l’annulation de ces élections. Ce n’est pas la même situation qu’en Cote d’Ivoire de Gbagbo et de Ouattara de l’époque…

Vraisemblablement, l’opposition doit repartir à l’entrainement pour préparer à fond les prochaines consultations de 2016. Elle aura la forte chance de se faire entendre du moment où Bozizé amorce son deuxième et dernier quinquennat, selon la Constitution centrafricaine.

Avec l’Assemblée orange on fait avec, mais le tournant nous attend !

Si l’opposition est intelligente, elle lâche prise, même pour demander des législatives anticipées. L’Assemblée nationale centrafricaine est composée en ce moment à plus de 85% des députés orange, couleur du parti KNK du président Bozizé. Alors elle notera tout ce que les bozizéens feront durant leur mandat et exposeront au peuple centrafricain pendant les échéances électorales prochaines.

Le désordre est lancé au sein de l’opposition qui est entrain de faire de l’amateurisme. Le peuple centrafricain peut choisir entre ceux qui ont volé et bien ou mal gérer, et ceux qui ont perdu et se bouffent le nez pour venir manger à la table du roi.

Entre voleur bon ou mauvais-gérant et perdant humble ou traitre et lèche botte, chacun aura à faire le choix !

Catégories :Politique
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :