Accueil > Société > Nostalgie d’un Palais de couronnement impérial en ruine à Bangui

Nostalgie d’un Palais de couronnement impérial en ruine à Bangui

mardi 26 juillet 2011

Stade de basketball, Palais du couronnement et du procès de l’empereur centrafricain Jean Bedel Bokassa, Tribunal et lieu de sentence de mort des putschistes contre le régime impérial, salle de rencontres internationales tenues sous le règne Bokassa à l’Empire Centrafricaine, est aujourd’hui ouvert à tous vents et envahi par les herbes folles qui sert désormais d’abri aux reptiles et rongeurs de toutes gammes. Une situation qui plonge dans une nostalgie totale, tous les centrafricains, témoins de la beauté de ce joyau.
Inauguré entre octobre et novembre 1977, l’Omnisport de Bangui, rebaptisé quelque mois plus tard Palais de couronnement, cette salle de 3000 place faisait la fierté des centrafricains. Certains n’hésitent pas à dire qu’il n’y avait que deux modèles de tel stade de basketball en Afrique.
De noms pour Un seul complexe
On l’appelle Omnisport de Bangui, Palais des Sport de Bangui, et baptisé spécialement Palais de Couronnement, lors de sacre l’empereur Bokassa 1er. Aucun document sur le coût de sa construction n’est pour l’instant disponible à la Fédération centrafricaine de Basketball, mais on le sait en Centrafrique que « Bokassa savait mieux bâtir même avec peu de moyen ».
Sa chute est triste !
Le stade qui attirait même beaucoup de touristes venus de part le monde entier, pour voir « cette maison où a été couronnée l’empereur des temps modernes », ne fera pas long feu. Elle se verra perdre toute sa valeur, piller, saccager juste au moment où celui qui l’a construit, quittera le pouvoir le 20 septembre 1979, par un coup d’Etat appuyé par l’armée française, dans l’Opération Barracuda. Que c’est triste !
Depuis cette époque, le gouvernement qui a occasionné le saccage de ce stade et ceux l’ont suivi n’ont jamais pensé à sa réhabilitation. Du coût, il est laissé à son propre triste sort. Le Palais de Couronnement sert maintenant de bastion au serpent, labyrinthe au rat et d’autre en repère partiellement pour organiser des kermesses…
L’espoir d’une renaissance
La révélation de la réhabilitation de ce palais a été faite le 7 mars dernier à Bangui par l’ex Ministre centrafricain des sports, Aurélien-Simplice  Zingas. C’est au cours d’un point de presse animé conjointement avec le président du comité national olympique et sportif Centrafricain, Jacob Gbeti.
Par la suite, un architecte a été envoyé à Bangui par le CIO (Comité international olympique) pour évaluer le cout réel des travaux.
Le CIO a accepté enfin de financer les travaux à hauteur de 1 millions de dollars au lieu de 500.000  dollars  soit environ 455 millions de FCFA.
Pour l’instant à Bangui, la population se demande et s’inquiète que « ce n’est pas comme d’habitude que des experts viennent évaluer les choses et partir définitivement ». Une allusion à la promesse d’un prince saoudien en Centrafrique en 2008, qui a promis de réhabiliter l’Omnisport de Bangui.
Catégories :Société
  1. Fabrice Donald
    10 juillet 2012 à 10 h 50 min

    Oh!! Pauvre de nous meme, si nous avons conserver cet héritage de l’empereur Bokassa. voilà un problème posé, nous jeunes de la diaspora centrafricaine que pouvons nous faire pour réhabiliter l’omnisports de Bangui?

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :