Accueil > Politique > L’opposition boude la nomination de ses membres dans le nouveau gouvernement en Centrafrique

L’opposition boude la nomination de ses membres dans le nouveau gouvernement en Centrafrique

vendredi 22 avril 2011

L’opposition regroupée au sein du Front pour l’annulation et la reprise des élection de 2011 (FARE) vient de bouder la nomination de certains de ses membres au nouveau gouvernement en Centrafrique. C’est au-cours d’un point de presse tenue le même jour de la nomination des ministres, le 22 avril 2011 à Bangui.

Deux ministres de l’opposition ont fait leur entrée dans le 3e gouvernement du Pr Faustin Archange Touadéra. Il s’agit de Pascal Koyaméné du RDC (Rassemblement démocratique centrafricain) du défunt président André Kolingba, nommé au ministère de l’Urbanisme et de la reconstruction des édifices publiques, et celui du MLPC (Mouvement de libération du peuple centrafricain) de Martin Ziguélé, Jean Michel Mandaba, nommé au ministère de la santé publique, de la population et de lutte contre le VIH Sida.

Gabriel Jean Edouard Koyambonou du MLPC qui a présidé ce point de presse, qualifie cette nomination de « trahison » par rapport au mot d’ordre du FARE. Le FARE qui ne reconnait pas la réélection de François Bozizé à la tête de la RCA, et donc de son gouvernement.

Nous ne disposons pas encore la version des nouveaux ministres de l’opposition.

Catégories :Politique
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :