Accueil > Société > Bangui vers une descente aux enfers

Bangui vers une descente aux enfers

mercredi 1 juin 2011

Malgré le couvre feu annoncé le 31 mai 2011 par le ministre chargé de l’administration, les échauffourées ont repris ce matin 1er juin 2011 au km5 et dans plusieurs arrondissement de la ville de Bangui.
Très tôt matin, certains jeunes des quartiers envoisinant du marché Mamadou Mbaïki appelé communément km5, ont investi à nouveau, le rond point Koudoukou. Ils empêchent ainsi, les commerçants d’ouvrir boutiques et magasins. Des tentatives de pillages, ont vite attiré l’attention des policiers du 3e arrondissement qui tentent en vain de repousser les jeunes, en tirant à gaz lacrymogène.
La police fait appel à l’armée pour mettre de l’ordre
La police dépassée, a très vite passé la main à l’armée qui a déployé plusieurs dizaines d’hommes armés de kalachnikov. L’armée a réussi vers 10h heure locale à disperser, à l’aide des tirs nourris en l’air.
Pour l’instant, quelques groupuscules de ces jeunes, sont encore visibles par endroit, sur l’avenue B.B. et l’avenue Koudoukou. Les forces de l’ordre contrôlent jusqu’au moment où je publie l’information la situation.
La Mosquée de Yapélé incendiée
Les informations relatives  aux incendies de l’église catholique de Saint Michel et celle de  Saint Mathias sont fausses, car les deux églises n’ont pas été touchées par la foule en ébullition.
En revanche, la mosquée du quartier Yapélé dans le deuxième arrondissement de la ville de Bangui a été incendiée par des jeunes venus du quartier Fatima, qui ont prétexté les incendies des églises catholiques précitées, pour justifier cet acte  qui n’est autre qu’un  sortilège.
« Il n’y a pas eu de pillage au Km5 »
La  quasi-totalité des magasins sont restés fermés ce matin, et contrairement aux rumeurs qui sont distillées dans la ville de Bangui, faisant état  des pillages des magasins au KM5, cette information est fausse, puisque tous les  magasins sont protégés par les Forces Armées Centrafricaines déployées  dans le secteur, pour assurer la sécurité des biens et des personnes.
Ce qui est sûr le marché KM5 présente l’ambiance d’un désert, même si quelques personnes courageuses  et curieuses déambulent pour palper du doigt les réalités.
En tout cas la sécurité est garantie au KM5 avec les Forces Armées Centrafricaines, qui patrouillent armées jusqu’aux dents, et il y’a plus de peur que de mal. C’est une affaire à suivre.
Des tentatives de manifestation déjouées par les forces de l’ordre
Au croisement  SICA-Benz-vi, un magazine, dont le propriétaire est soupçonné d’être mêlé au meurtre d’enfants découvert hier, est visé ce matin par un groupe des inconnus sortis de nulle part. Ceci à déclenché, un bras de fer entre les propriétaires du bâtiment visé, et la bande d’inconnue. Là encore les forces de l’ordre se sont interposées pour maintenir le calme.
Plus loin au marché de Boy-rabe dans le 4e arrondissement, quelques jeunes ont essayé de s’en prendre à une poissonnerie. Mais certains éléments de la garde présidentielle ont sauvé la situation en mettant en garde tout individu qui tenterait de s’attaquer aux commerçants.
Catégories :Société
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :